Projet de vie de l’Église Protestante Unie
de Boissy-Saint-Léger

Au fronton de notre temple, sous une sculpture de Bartholdi représentant deux anges symboles de
« La Foi et l’Espérance »,
est gravé le verset biblique
« Dieu est amour »

Notre projet de vie d’église est d’annoncer cette bonne nouvelle qui nous met en marche vers notre prochain et de la vivre concrètement et joyeusement au sein d’une communauté fraternelle et priante. Notre mission est de rendre Christ présent pour ceux qui nous entourent.

1 - CE QUI NOUS CARACTERISE

1 - La richesse d’un environnement varié
L’Eglise Protestante Unie de Boissy-Saint-Léger est située au Sud-est du département du Val-de-Marne et de la Région Ile-de-France. Elle fait partie intégrante du Consistoire "Francilienne Sud-Est" et couvre une partie des départements du Val-de-Marne, de la Seine-et-Marne et de l’Essonne.
Outre Boissy-Saint-Léger ( 16 000 habitants), notre paroisse dessert les villes de Boussy-Saint-Antoine (6700 h), Brie-Comte-Robert (16 500 h), Chevry-Cossigny (4 000 h), Combs-la-Ville (22 000 h), Epinay-sous- Sénart (12 500 h), Férolles-Atilly (1 200 h), Lésigny (7 500 h), Limeil-Brévannes (23 000 h), Mandres-les- Roses (4 500 h), Marolles-en-Brie (5 000 h), Noiseau (5 000 h), Ozoir-ia-Ferrière (20 000 h), Périgny-sur- Yerres (2 500 h), Santeny (3 600 h), Servon (3 000 h), Sucy-en-Brie (26 000 h), Varennes-Jarcy (2 300 h), Villecresnes (10 000 h). Ceci représente une population totale qui avoisine les 200 000 habitants.
Le « territoire » de l’EPU de Boissy-Saint-Léger est donc étendu, avec trois villes en développement rapide, Boissy, Sucy et Limeil-Brévannes et un grand nombre de plus petites communes.
Cet ensemble de communes de la banlieue parisienne est très hétérogène. Elles sont situées dans des zones semi-rurales, périurbaines ou urbaines, l’habitat urbain étant lui-même très divers.
L’origine des membres de notre communauté est également très variée, notamment pour ce qui est de F arrière-plan culturel et religieux. Tous les âges y sont représentés. Ces caractéristiques sont une de nos grandes richesses.
Nous avons des liens fraternels forts et une solidarité ecclésiale vivante avec les églises de l’EPU voisines à Choisy-le-Roi et Villeneuve -Saint-Georges.
L’offre d’églises n’appartenant pas à l’EPUdF est importante dans le secteur (il y a à Boissy-Saint-Léger une des plus importantes églises évangéliques d’Ile-de-France) et à proximité dans le Val-de-Marne et à Paris, facile d’accès par le RER A, etc.

1.2 - L’histoire singulière d’une communauté en croissance
Notre temple, construit en 1874, sur l’initiative de Caroline Delessert, veuve du baron Hottinguer, a été, dès l’origine, mis à disposition de l’Eglise réformée.

C’est en 2001 que le Baron Henri Hottinguer a fait généreusement don à l’Eglise réformée de France du temple, de ses annexes et du parc qui l’entoure. Un presbytère a été construit en 2007.

Cet ensemble, nommé "Espace régional protestant Hottinguer", est un lieu idéal de rencontre et de vie ouvert à tous. En particulier, le parc boisé clos de près d’un hectare permet d’accueillir des groupes de scouts pour des camps ainsi que des églises de la région pour des journées de paroisse.

Notre espace est mitoyen du Collège-Lycée Bernard Palissy, seul établissement scolaire protestant de la Région parisienne, dont la gestion est assurée par La Cause.

Après une trentaine d’année sans pasteur mais avec la participation régulière de pasteurs, retraités ou non, d’autres paroisses ainsi que l’engagement fidèle du pasteur retraité Jacques Gruber et d’autres paroissiens, notre communauté a eu la joie, en raison de sa croissance (le nombre de nos cotisants a crû de près de 65 % en dix ans), d’accueillir son premier ministre titulaire, Thomas Keller, le 1er juillet 2011.

Cette dynamique de croissance s’explique par plusieurs facteurs (voir les rapports moraux des dernières années). On peut citer en particulier, avant l’arrivée du pasteur, l’engagement des paroissiens, la chaleur de la vie communautaire (avec notamment les repas familiaux), les trois parcours Alpha ainsi que les rencontres de « Matière à réfléchir » animées par Jacques Gruber.
La présence de Thomas Keller a eu un effet très positif sur la croissance numérique de notre paroisse.
.
L’EPU de Boissy touche actuellement 90 foyers connus et 110 personnes sont inscrites comme membres de l’association cultuelle. L’assistance au culte est en moyenne de 55 personnes.

2 - NOTRE PROJET DE VIE

Notre objectif est de vivre toujours davantage comme une communauté de témoins.
Notre projet de vie d’église, qui est construit en fonction de notre environnement, de ce que nous sommes et de notre vocation, s'articule autour de quatre axes.

2.1 - LA COMMUNION FRATERNELLE

2.1.1 - Objectifs pour une vie communautaire ouverte

- Nous sommes appelés à être une communauté solidaire et aimante, au sein de laquelle chaque paroissien et chaque nouvel arrivant trouvent des amis avec lesquels cheminer dans la foi
- Nous sommes appelés à être une Eglise où chacun prend soin de chacun et où personne n’est oublié, ni les anciens qui ont plus de mal à venir régulièrement aux rencontres, ni les personnes plus discrètes... La fraternité en Christ est un lien qui dépasse les affinités et les envies, un amour des personnes que nous ne choisissons pas, mais qui nous ont été confiées par le Christ lui-même.
- Nous sommes appelés à être une Eglise qui vit la joie de l’Evangile en saisissant chaque occasion pour faire la fête ensemble

Le culte est le cœur de la vie paroissiale ; il est le rassemblement de toute l’Eglise. Nous avons une forte tradition de liturgies variées et de cultes avec des partages et discussions. La participation régulière, pour une animation musicale, du groupe de louange et de la chorale est un bonheur pour tous.

La vie communautaire est également constituée de divers groupes, qui se réunissent régulièrement tout au long de l’année ou se forment temporairement autour de centres d'intérêt particuliers. Parmi les groupes réguliers (voir la liste des activités), il y a bien évidemment les groupes catéchétiques, mais aussi une nouveauté désormais bien ancrée, celle des groupes de maison (voir la liste des activités). L’actualité a suscité, par exemple, une série de rencontres autour du projet de déclaration de foi de l’EPUdF. L’objectif est que chacun puisse trouver la nourriture spirituelle, l’édification et la formation dont il a besoin, à travers la rencontre et le partage.

2.1.2 Les priorités

Pour tenir compte de la vie en région parisienne (transports, etc.), de la géographie de la paroisse (dissémination partielle) et dans l'objectif de favoriser l’engagement de tous les paroissiens ainsi que le lien fraternel, le conseil a dégagé deux priorités pour développer la vie communautaire :

- Les groupes de maison (créés en 2013 et actuellement au nombre de quatre) : il faut développer les groupes de maison existants qui sont appelés à accueillir de nouveaux membres, pas seulement issus de la paroisse, et trouver d’autres foyers pour en créer de nouveaux dans des secteurs géographiques différents (en particulier en développant notre présence dans le sud-est/est de notre secteur).
- Les repas communautaires le premier dimanche de chaque mois, dont le plat principal est pris en charge par un groupe de la paroisse (depuis février 2011). La participation aux repas doit être élargie à un plus grand nombre de personnes

2.1.3 Les projets en février 2017

- Un nombre important de jeunes ménages fréquente la paroisse. Relancer le groupe des couples est un projet à mettre en place à courte échéance.
- Désigner, plus systématiquement, pour chaque activité, groupe ou projet une commission ou un coordinateur qui ne soit pas forcément le conseil ou un conseiller (à l’instar de la commission travaux, des coordinateurs des repas ou des groupes de maison, etc.). Chacun, avec une ou deux personnes, pourrait s’attribuer une responsabilité dite de « vigilance » pour s’assurer de la pérennité des activités, prendre soin des personnes engagées et engager davantage de personnes.
Délai : rentrée 2017.

2.2 L’ACCUEIL

2.2.1 Les objectifs pour l’améliorer

La joie de s’accueillir, de se retrouver et de partager est réelle.
Le nombre encore relativement limité des paroissiens est à la fois un défi (nous manquons parfois de « bras » pour réaliser tous nos projets) mais aussi une chance, puisqu’il offre la possibilité de bien se connaître. Employons-nous à mieux la saisir !

Nous rêvons d’une Eglise où chacun prend soin de chacun. Le souci d'autrui existe mais ne peut pas s’étendre et se manifester sans une attention à l’autre et un engagement du plus grand nombre dans les services : garderie, covoiturage, repas familiaux, visites ...

Grâce à notre site Internet et du fait de notre vaste secteur géographique, nous avons régulièrement la visite de frères et sœurs de passage. Savons-nous vraiment les accueillir et leur donner envie de revenir parmi nous ?

Nous avons discerné trois objectifs prioritaires pour améliorer notre accueil :

- Il est très important de faire tout notre possible pour faciliter l’accès au culte pour tous, notamment ceux pour qui la participation est actuellement plus difficile : enfants, jeunes, jeunes parents, et personnes non véhiculées (âgées ou non) ; cela passe par le développement du co-voiturage, de la garderie et de toute chose qui permettra à chacun de se sentir chez lui au culte.
- Nous voulons favoriser autant que possible l’intégration dans la communauté pour les visiteurs,
en créant des liens personnels dès leur première visite et en leur permettant d’identifier rapidement des activités et engagements qui pourraient les intéresser.
- L’accueil comprend aussi le fait d’être capables de prendre soin des personnes dès leur première visite s’ils en ressentent le besoin (par exemple, en mettant des denrées alimentaires à la disposition des personnes qui connaissent des difficultés matérielles). Nous voulons également pouvoir prier personnellement pour toute personne qui en ferait la demande.

Au sein de la paroisse, le conseil presbytéral souhaite que :

- l’accueil à tour de rôle par un conseiller presbytéral soit renforcé par des initiatives des paroissiens avant et après le culte ;
- l’incitation du pasteur faite à chacun de s’accueillir et de se découvrir les uns les autres pendant divers moment du culte débouche sur un effort spontané pour se connaître et approfondir les relations ;
- chaque groupe de la paroisse réfléchisse à intervalles réguliers à la manière dont il accueille de nouveaux membres.

Nous avons la chance de disposer de l’Espace régional protestant Hottinguer à proximité d'une station du RER A. Continuer de le mettre à la disposition du scoutisme unioniste est important pour notre église (journées, week-ends, stages Bafa, etc.). En relation avec les responsables (dont la direction Sud-Est est domiciliée dans nos locaux), il convient d’améliorer les infrastructures mises à leur disposition, notamment à la suite du réaménagement de l’accès à l’Espace par la rue Mercière, à la fin des travaux en cours.

2.2.2 Les projets en février 2017

La commission accueil doit poursuivre la mise en place d’outils d’accueil et d’informations (documentation, panneau d’affichage, etc.). Délai : bilan AG 2018 L’équipe du journal et de gestion du site Internet doit être étoffée.
Nous allons prochainement retrouver, après plusieurs années de travaux (réaménagement du quartier), notre entrée habituelle, rue Mercière. La paroisse devra aménager une entrée accueillante et visible (panneaux de signalisation, etc.). Délai : fin 2017-début 2018.
Le projet de création d’un office, qui doit être différé en raison des travaux de restauration du temple, ne doit pas être abandonné. Il est de nature à permettre une vie paroissiale plus conviviale. Délai : 4-5ans.

2.3 - LA CROISSANCE

Il ne s’agit pas d’une course au chiffre qui n’aurait aucun sens évangélique ou spirituel, mais de répondre à l’appel du Christ à « aller, et faire des gens de toutes les nations des disciples, les baptiser au nom du Père, du Fils et de lEsprit saint, et leur enseigner à garder tout ce qu’il nous a commandé ».
Etre une communauté qui grandit, c’est étendre son règne sur terre une vie après l’autre, c’est s’enrichir d’une plus grande diversité. Mais surtout, c’est grandir en force, en ressources et en charismes pour annoncer l’Evangile, ce qui est notre vocation première.

Pour une Eglise qui grandit, nous avons trois objectifs :

2.3.1 Etre une Eglise qui appelle, forme, accompagne toujours de nouveaux "ouvriers"

- S’encourager à vivre des formations régionales et locales (ABC du culte ...)
- Organiser des formations locales régulières
- Créer des groupes de partage pour toutes les personnes engagées dans des services (prédicateurs et liturges, catéchètes, responsables de groupes de maison, de l’entraide...), prendre de leurs nouvelles souvent en CP
- Faire une catéchèse d’adultes
- Discerner et former davantage de prédicateurs

2.3.2 Etre une Eglise qui annonce l'Evangile à des personnes extérieures à la paroisse, chrétiennes ou non.

- Veiller à être présents pour servir, là où nous discernons un besoin et un appel
- Lancer des actions d’évangélisation : parcours Alpha, annonce de l’Evangile « hors les murs » en distribuant des Bibles ou en s’inspirant, par exemple, des expériences comme celles de « café- rencontre » vécue par des jeunes à Tahiti ou de « chasse au trésor » vécues à l’occasion des soirées de louange, etc.
- Trouver des occasions de rencontrer les habitants : inviter d’autres associations pour une table ronde, créer des événements comme une pièce de théâtre, etc.
- Utiliser au maximum les possibilités offertes par les fêtes des associations locales
- Persévérer dans les liens étroits que nous avons établis avec les différentes communautés ou associations religieuses du secteur : Amitié Judéo-Chrétienne du Val-de-Marne, groupes interreligieux de Sucy et Limeil-Brévannes (chrétiens, juifs et musulmans), groupes œcuméniques (Boissy/Sucy et Pôle Brie/Sénart).

2.3.3 Etre une Eglise généreuse, dont les membres donnent par amour pour Dieu

- Le développement de l’entraide, qui prend à Boissy de nombreuses formes, s’inscrit pleinement dans la vie de la foi et est une priorité. Le groupe d’entraide a besoin d’être soutenu et porté par toute la communauté
- Vivre une animation financière régulière visant à inscrire pleinement le don dans la vie de la foi, comme geste de louange, de consécration et de service, lié à la générosité et à l’amour

- en faisant du moment de l’offrande un temps liturgique à part entière
- en communiquant régulièrement au sujet des finances avec les paroissiens
- en encourageant les virements bancaires réguliers

- Notre poste pastoral est financé pour une part importante par la solidarité financière des autres églises de l’Union. Nous vivons cela avec beaucoup de reconnaissance. Nous avons pour objectif, afin qu’un plus grand nombre de paroisses puissent bénéficier de la même aide, d’avoir une cible au moins équivalente à la moitié du coût d’un poste pastoral en 4 à 5 ans).


2.4 - LA MUSIQUE

Le chant et la musique sont des moyens privilégiés pour louer et prier Dieu en Eglise ensemble, d’une seule voix et d’un seul cœur. C’est un langage qui engage l’ensemble de la personne en prenant en compte le corps et les émotions, c’est aussi un langage accessible à des personnes de cultures différentes. C’est pour ces raisons qu’elle occupe une si grande place dans notre vie de foi et notre culte, ainsi que dans notre projet de vie.

Actuellement, les chants du culte sont la plupart du temps chantés a capella. Nous nous réjouissons d’avoir une assemblée qui chante de tout cœur et d’entendre les voix d’abord éparses s’ajuster les unes aux autres lors des premières phrases du chant pour former rapidement un unisson à la gloire de Dieu, il y a là une belle image de ce que signifie faire Eglise.

Le culte est aussi animé musicalement par :

- Une personne qui joue des morceaux au piano pour accompagner notre méditation et l’offrande.
- La chorale, qui répète tous les samedis et chante régulièrement lors du culte.
- Le groupe de louange, qui anime les cultes KT un samedi soir par mois ainsi que quelques cultes dominicaux dans l’année, notamment certains dimanches KT et pendant les cultes de fêtes.

Nous voudrions toujours progresser dans la beauté du culte que nous offrons à Dieu et, pour cela, nous nous fixons trois objectifs :

2.4.1. Offrir un culte joyeux, animé musicalement

Dans cette perspective, nous avons pour projet :

- de mener une réflexion sur notre répertoire, pour qu’il soit riche, profond et joyeux ;
- de mettre en place un calendrier de musiciens pour que la chorale et le groupe de
louange accompagnent chacun un culte par mois et pour donner une place plus importante dans le
culte à d’autres musiciens de la paroisse ;
- de répéter des chants à plusieurs voix avec toute l’assemblée.

2.4.2. Développer la chorale

La chorale est un lieu d’Eglise important de fraternité, de prière et d’édification dans la foi. Elle est un outil de témoignage à part entière. Pour cette raison et parce que l’ensemble de l’assemblée bénéficierait énormément d’une participation plus fréquente de la chorale au culte, la chorale a besoin de s’étoffer.

2.4.3. Avoir plus de cultes animés par des musiciens

Le groupe de louange a rapidement pris une place importante dans la communauté, fortement soutenu et encouragé par l’assemblée, qui se réjouit de cantiques récents et richement accompagnés. Pour des cultes joyeux et accessibles aux plus jeunes ou aux nouveaux arrivants dans l’Eglise, nous souhaitons vivre plus de cultes accompagnés musicalement par ce groupe et d’autres musiciens de tous âges.

 



Page d'accueil
Page
d'accueil
Nous contacter :
Association Cultuelle de l'Eglise Protestante Unie
de Boissy Saint Léger - (Val de Marne)
4 rue Mercière - 94470 Boissy-St-Léger
Internet : protestants-boissy.org
Mél: infos-temple@protestants-boissy.org
Haut de la page
Haut
de page