L’Église de Boissy en 2005

Imprimer la page

Rapport moral pour l’assemblée paroissiale (AG) du 19 mars 2006 de l’association cultuelle de l’Église réformée de Boissy-St-Léger

 

Le temps du culte :

Nous avons constaté une présence légèrement plus importante en 2005 que l’année précédente et l’arrivée de nouveaux visages, lesquels reviennent de plus en plus régulièrement.

  • Le fait d’avoir rétabli un culte à la place de l’animation biblique mensuelle du dimanche matin ne provoque plus la rupture spirituelle que certains ressentaient.
  • La petite chorale qui répète les chants de 10h00 à 10h30 avant le culte favorise les liens fraternels et la préparation plus approfondie et plus variée de la liturgie.
  • Le culte « formation » avec les catéchumènes permet de revivre l’inter générationnel.
  • L’équipe beauté du parc et du temple est un plus pour l’accueil.
  • Une expérience intéressante d’un culte monté avec une chorale invitée nous incite à renouveler nos modes d’expression et de collaboration.

Pour progresser :

  • créer une garderie/éveil à la foi pour faciliter la présence des jeunes parents ?
  • renforcer la dimension communautaire par les équipes de préparation en amont ?

L’œcuménisme :

La paroisse de Boissy y est particulièrement impliquée. On observe depuis plusieurs années quelques évolutions. D’une part l’œcuménisme s’est prolongé vers le judeo-chrétien ou l’inter religieux. D’autre part il change: moins de célébrations et plus d’actions communes sous forme de conférence-débat dans le champ éthique et interculturel. Un travail local sur la charte œcuménique européenne a provoqué la création d’un groupe de veille qui se réunit une fois par trimestre et impulse des actions tout au long de l’année sur Sucy, Boissy, Limeil, Villecresnes. ( même approche sur Brie-Comte-Robert : catholiques-orthodoxes-réformés)

Pour progresser :

  • Implication dans l’organisation des débats par l’association « Jardins du temple »
  • Offrir plus de possibilités de rencontres aux jeunes ménages de couples mixtes ?

La transmission : Catéchèse, formation, évangélisation 

Cette année, forte montée de l’école biblique vers la catéchèse sans que l’école biblique soit renouvelée dans la même proportion. Trois catéchètes et deux monitrices y sont fidèlement engagés. La formule qui consiste à rester tout un dimanche ensemble en partageant le repas favorise la dimension fraternelle et communautaire. La participation au week-end régional de Pierrefonds est un temps fort. Pas de participation à la Recat de secteur cependant.

La formation tant pour les adultes que pour les ados s’exerce lors d’un culte mensuel. Une animation biblique mensuelle en soirée accueille aussi des personnes qui ne font pas partie de la paroisse. Un groupe de maison se réunit une fois par mois à Sucy pour des partages. Les démarches individuelles sont accompagnées.

Pour progresser : L’évangélisation passe par l’organisation d’expos, conférences-débat, spectacles, concerts. Notre petite taille nous oblige à rechercher des partenariats : collectivités locales, paroisses catholiques et orthodoxe, groupe inter religieux, artistes indépendants,… Nous avons un stand associatif en septembre dans deux communes : Sucy en Brie et Boissy St Léger. Un prochain objectif pourrait être Limeil, Villecresnes ou Brie-Comte-Robert.

Comment mieux se servir du site internet ? de nos nouveaux moyens de duplication ?

Finances et immobilier :

Les coûts de fonctionnement de la paroisse se sont élevés depuis que nous avons à faire face aux dépenses de chauffage et aux autres dépenses liées à l’entretien du temple rénové. Ces coûts d’exploitation n’ont pas été compensés par des offrandes en proportion, ce qui fait que nous n’équilibrons pas et que nous avons dû entamer notre épargne de sécurité. Il semblerait que nous puissions augmenter le nombre de foyers participants car il est stable depuis plusieurs années : autour de 40. Une sensibilisation devra être menée qui joindra édification spirituelle et renforcement des liens fraternels : nous pouvons nous fixer l’objectif de 50 foyers participants en 2006 et 60 en 2007.

L’immobilier va se concrétiser par la construction d’une maison d’accueil (presbytère) et de toilettes à proximité du temple dès mai/juin 2006. Le financement est presque bouclé. Nous allons faire un appel à la solidarité des autres paroisses en proposant une troisième phase pour une rampe handicapés, les aménagements du parc et les activités de plein air, non pris en compte dans le budget presbytère. Une campagne devra être menée par le futur conseil presbytéral vers les autres paroisses et vers les donateurs potentiels.

L’Espace régional protestant Hottinguer : l’Église réformée de Boissy-St-Léger et l’association Les Jardins du Temple servent de supports à cet exceptionnel lieu de rencontre et de plein air. Le scoutisme de toute la région en profite le plus, le bureau régional des EEUdF Paris Sud-Est y a son siège. Beaucoup de groupes s’y rassemblent : catéchumènes, jeunes, paroisses, secteurs, le consistoire sud-est. Cet accueil est contraignant, il nous prend du temps en entretien des espaces verts, en organisation du planing, en remise des clés et pour l’instant nous coûte plus qu’il ne nous rapporte. Pour nous l’Espace Hottinguer contribue peu à l’édification des fidèles car notre paroisse est rarement associée aux activités programmées par les autres, mais il favorise la visibilité du protestantisme régional et offre un lieu de rencontres fraternelles et de formation. Nous accueillons aussi des mariages venus d’ailleurs.

L’orgue Roethinger. Les contacts entrepris ne permettent pas de prendre une décision ni pour la poursuite de ce projet, ni pour son abandon. Cet orgue dans la mesure où il servirait pour des concerts, le culte et la formation d’organistes serait un bel outil de rayonnement.

Pour progresser : Une équipe locale devrait s’investir dans l’animation financière et dans la recherche de fonds pour l’immobilier car il y a du travail pour plusieurs.

La dimension culturelle : conférences, concerts, études, etc…

A Boissy et dans les communes voisines, cette dimension a pris corps alors que l’Église était autrefois en lourd déficit de visibilité et de témoignage. Les actions sont rarement exclusivement culturelles sinon pour certains concerts : les expositions sont bibliques, les conférences-débats traitent des thèmes éthiques, les spectacles touchent à la vie spirituelle ou à l’engagement chrétien, les chorales ont des répertoires ciblés : gospels par exemple.

Ce qui fait que cette dimension allie rayonnement de l’Église et édification des membres.

Cependant on constate un très faible engagement des membres de la paroisse. Peu se sentent concernés quand l’organisation est en partenariat avec d’autres et hors de leur commune.

Pour progresser : Réfléchir à retrouver la dimension fraternelle et communautaire dans l’organisation de ces événements par une équipe.

Les liens avec l’extérieur :

Autres églises protestantes, jumelages avec l’Allemagne, inter religieux,

Nous n’avons pas d’autres Églises protestantes sur notre territoire, certaines se trouvent en périphérie : luthériens à Pontault Combault, évangéliques à Brunoy, Montgeron et Ozoir-la-Ferrière. Cela s’explique par la petite taille et par la sociologie de nos communes (pas assez grandes, ni assez populaires pour les évangéliques)

En revanche nous avons des liens avec les Églises protestantes de villes d’Allemagne déjà jumelées avec deux de nos communes : Bietigheim pour Sucy en Brie et Lauda-Koenigshoffen pour Boissy-St-Léger. Ces jumelages contribuent à la dimension de l’Église universelle, à notre présence dans nos cités et au témoignage notamment auprès des jeunes.

L’inter religieux est développé depuis 1998 à Limeil-Brévannes. Le déjeuner -spectacle d’accueil des isolés subventionné par la mairie est devenu une tradition. Nous avons une cérémonie commune le 11 novembre, participons à la journée de la solidarité en décembre ainsi qu’une ou deux conférences et débats dans l’année. En juillet 2006, se concrétisera la rencontre de jeunes de 15-17 ans venant d’Israël, de Palestine, de Belgique et de Limeil.

L’inter religieux est aussi une réalité à Sucy en Brie où il se manifeste par un stand commun en septembre, une visite co-organisée de l’expo « Torah, Bible, Coran » par les ados des trois religions, une cérémonie commune le 8 mai. À Brie Comte Robert, chaque année est organisé une fête inter religieuse à laquelle le maire participe.

Ces actions contribuent au rayonnement et favorisent les liens fraternels entre membres de l’Église qui s’y investissent, elles interrogent aussi les fidèles qui cherchent à mieux approfondir leurs convictions protestantes tout en connaissant mieux les autres religions.

Dans l’inter religieux il faut distinguer l’amitié judéo-chrétienne très active sur Sucy en Brie, où plusieurs membres de la paroisse s’impliquent. Des conférences-débats ont lieu cinq fois par an. Ces conférences participent de l’édification des fidèles et de l’affirmation de leurs convictions.

Pour progresser : Relier ces activités inter religieuse à la vie paroissiale et aux catéchismes ?

La jeunesse, groupe de jeunes, scoutisme :

Les jeunes de 15-17 ans, au delà du catéchisme se rencontraient. Cependant ils ont besoin d’un jeune adulte pour prendre l’initiative de la rencontre et entretenir les liens entre eux. Quels adultes ou jeunes adultes doit on appeler à ce ministère ?

Scoutisme : Il n’y a jamais eu d’unité à Boissy, même si à certaines époques il y avait des louveteaux, des éclaireurs et des aînés en nombre assez important qui non seulement ont participé aux unités de Villeneuve St Georges, mais leur ont au fourni des responsables.

L’Espace Hottinguer est un lieu exceptionnel, mais le scoutisme semble être moins attractif que d’autres activités plus valorisées par les médias : sports, musique, chant.

Pour progresser : Rechercher les partenariats, car nous ne pouvons rien créer seuls. Préparons dès aujourd’hui l’avenir avec les catéchumènes d’aujourd’hui.

La solidarité : diaconie des frères, visites, dimension sociale :

La paroisse de Boissy a souffert d’absence de lieu d’accueil jusqu’en 2004. C’est difficile d’avoir une activité diaconale quand celle-ci est sans domicile fixe.

Nous nous sentons très démunis pour aider les sans papiers et les sans travail.

Nous avons une modeste activité de visites à l’hôpital Emile Roux et dans des maisons de retraites. Il y a aussi des visites paroissiales qui ont été initiées.

La dimension sociale se manifeste paradoxalement dans notre partenariat inter religieux au travers de l’association HES Horizon Espoir Solidarité qui s’adresse aux isolés de toutes origines.

Pour progresser : Lancer une coordination locale des actions de solidarité des réformés de Boissy. Etablir des partenariats avec les réseaux de l’ERF ou autres.

Trouver et former des visiteurs..

En conclusion, quelles priorités ?:

Des trois priorités habituellement retenues dans les projets d’Église :

  • l’édification personnelle des membres de la communauté
  • le sens de la communauté par l’instauration de liens fraternels
  • la visibilité de la communauté et la lisibilité des projets proposés

Il semble que l’effort principal doive continuer à porter sur le sens de la communauté et les liens fraternels. Comme l’an passé, renforcer et créer des équipes. Associer plus de donateurs à la solidarité financière en expliquant son importance. Toute notre communication interne et externe, la justification de nos choix d’activités et les moyens mis en oeuvre devraient tenir compte de cette priorité. L’assemblée paroissiale en décidera.

Page d'accueil
Page
d'accueil
Pour nous contacter :
Association Cultuelle de l'Eglise Réformée de Boissy Saint Léger (Val de Marne)
s/c Monsieur Michel de Mondenard, président du conseil presbytéral
9, allée des Chênes - 94440 Villecresnes
Mél : michel@demondenard.net
Internet : erfboissy.free.fr
Mél: erfboissy@free.fr
Haut de la page
Haut
de page