Parole partagée

Février 2016

Vers une nouvelle déclaration de foi

L’union de l’Église réformée de France et de l’Église évangélique luthérienne de France a donné naissance, en 2012, à l’Église protestante unie de France. C’est un événement que nous avons fêté avec beaucoup de joie ici à Boissy-Saint-Léger.

La fondation de l’Église réformée de France avait été marquée en 1559 par l’adoption de la confession « de La Rochelle », puis la reprise en 1872 des synodes après les persécutions, ainsi que l’union en 1938 de quatre Églises donnant naissance à l’Église réformée de France moderne, ont à chaque fois été marquées par l’adoption de déclarations de foi.

Alors que l’union de l’ERF et de L’EELF se faisait sur la base théologique de la concorde de Leuenberg (1973), il est maintenant temps pour l’Église protestante unie de France de se doter de sa propre déclaration de foi. Elle se donne pour objectif d’adopter un texte au printemps 2017, et la discussion menant à ce vote du synode national commence aujourd’hui dans toutes les Églises protestantes unies de France, elle commence aujourd’hui à Boissy-Saint-Léger.

Très rapidement, le conseil presbytéral proposera une démarche qui nous permettra en tant qu’Église locale de travailler la proposition de base du conseil national et d’adresser aux rapporteurs synodaux nos critiques, questions et propositions avant fin mai pour contribuer à la conception d’une proposition version 2. Les synodes régionaux étudieront cette deuxième version en novembre 2016, et le synode national travaillera et votera une troisième version, peut-être définitive, au printemps 2017.

Nous vous proposons déjà de trouver dans ce numéro de Parole Partagée la proposition de base pour la nouvelle déclaration de foi, accompagnée, pour repère, de la déclaration d’union de l’EPUdF de 2012 et de la précédente déclaration de foi de l’ERF, celle de 1938. Nous vous invitons dès maintenant à réfléchir à ce sujet.

Cette question est importante parce que la déclaration de foi sert de carte d'identité à une Église et de cadre pour sa prédication. La nouvelle déclaration de foi de l’EPUdF n’aura de sens que si l’ensemble des Églises de l’union peuvent s’y reconnaître pleinement.

C'est aussi une discussion délicate parce que notre Église connaît une grande diversité théologique : le défi pour nous est d'arriver à nous entendre pour définir ce qui est essentiel pour dire notre spécificité de protestants luthériens-réformés français dans notre manière d'annoncer l'Évangile aujourd'hui, et ce de manière sereine malgré le fait que cette discussion mettra forcément en évidence des différences dans nos conceptions de notre foi, de notre tradition et de notre mission.

C'est enfin un défi qui peut produire un fruit riche : comme cela serait beau et utile d'arriver à définir et à proclamer d'une même voix ce qui nous définit et nous met en route ! Chacun de nous est encouragé à prendre ce sujet au sérieux et à prier pour notre Église et le déroulement de cette réflexion. C'est à Christ seul que nous devons être fidèles, à son Esprit que nous devons être soumis et c'est la gloire du Père que nous recherchons.

Thomas Keller

PROPOSITION DE BASE

1. En Jésus le Christ, Dieu se révèle comme Parole bouleversante et fondatrice. Il est pour nous source de liberté, sujet de joie. De son appel naît la foi, puissance de vie, qui donne à chacun une dignité nouvelle. Dieu rassemble dans une communion invisible toutes celles et tous ceux que son Esprit anime.

2. Pour entendre cette Parole vivante, l’Église protestante unie de France écoute le témoignage décisif des Écritures. Elle y puise sa certitude que, sans mérite de notre part, Dieu nous réconcilie sans cesse avec lui dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus le Christ. Ainsi justifiés et libérés, nous sommes appelés à vivre de cette liberté auprès des autres.

3. Qui témoigne de l’Évangile participe à la réconciliation du monde, œuvre de la grâce divine. Il rend visible l’amour de Dieu envers chaque être humain et sa sollicitude envers la création tout entière.

4. Prédication et sacrements offrent au croyant une nourriture pour son chemin. Par eux la Parole de Dieu résonne dans notre vie, retentit dans le monde. Elle nous ébranle, nous relève, nous engage. Elle brise les chaînes de l’injustice.

5. L’Église protestante unie de France reconnaît pleinement la foi chrétienne dans les Symboles œcuméniques, les Livres symboliques et les Confessions de foi de la Réforme. Elle reçoit la pluralité des expressions de la foi, vécue dans l’unité, comme signe de l’humanité de Dieu.

6. L’Église partage une vérité qu’elle ne possède pas, et qu’elle recherche avec passion. En Jésus le Christ, elle est ouverture au prochain et renvoie, bien au-delà de ses propres insuffisances, au don gratuit de Dieu, à la beauté de sa Parole : à la merveille de sa grâce.


1938, déclaration de foi de l'ERF
2013, déclaration de l'union de l'EPUdF
Matière à réfléchir : Histoire de l'Église
Jacques Gruber
La révocation à Brie-Comte-Robert (3)
Michel de Mondenard
Cultes d'été en montagne (2)
Bernard Monod
Agenda  

Le site : protestants-boissy.org